Entretien

SANS MÉCANISME à entretenir

A partir du 1er janvier 2018, la Région wallonne va imposer un entretien pour tous les systèmes d’épuration des eaux usées. Cet entretien devra être complété par une mesure de la DCO pour valider la performance du système et une mesure de la hauteur des boues afin d’enclencher une éventuelle vidange de la fosse toutes eaux.

Le Système ENVIRO-SEPTIC ne comportant aucun mécanisme à entretenir, celui-ci s’apparentera plus à un contrôle technique de l’installation durant lequel nous procéderons aux mesures imposées par la Région wallonne, mesure de la DCO et de la hauteur des boues. Celui-ci aura lieu tous les 18 mois.

La Région wallonne impose à l’exploitant de tout installation de conclure un contrat d’entretien à partir du 1er janvier 2017.

Vous pouvez télécharger ci-après le:

PAS DE COLMATAGE

L’explication du fonctionnement du système ENVIRO-SEPTIC et de la disparition des boues est simple:

Le retour d’expérience sur quelques dizaines de milliers d’installations ENVIRO-SEPTIC sur près de 20 ans démontrent que, lors de la phase aérobie du traitement, les bactéries aérobies convertissent la pollution soluble (DBO) en matière organique.

En complément, lors des phases d’anoxies (périodes entre les bâchées), les bactéries anaérobies dégradent la matière organique retenue dans les cavités de la conduite (bactéries aérobies mortes, et  les MES retenues) et la minéralise, ce qui s’accompagne d’un faible dégagement gazeux. Gaz qui sont ramenés vers l’évent haut grâce à la ventilation naturelle continue du système.

Ainsi, ce qui est minéralisé devient soluble et est évacué lors des bâchées suivantes. Du coup, la majeure partie des « boues accumulées » est donc dégradée et évacuée.

A titre d’exemple, une excavation a été réalisée dans un McDonald’s installé depuis 14 ans. Il a été constaté une accumulation minime de 1 cm de minéraux dans le fond de la conduite ENVIRO-SEPTIC. Cela augure d’une durée de vie théorique de 1.355 ans avant que la conduite ne soit complètement obturée dans des conditions extrêmes type fast-food.

Il n’y a donc aucun danger potentiel de risque de colmatage.